DEPUIS 1893

Découvrez l’histoire du deuxième club le plus ancien de France

Logo au fil des années

 1920 - 1930

1920 - 1930

 1930-1980

1930-1980

 1980 - 1988

1980 - 1988

 1988 - 1992

1988 - 1992

 1992 - 2005

1992 - 2005

 2005 - 2016

2005 - 2016

 Logo actuel

Logo actuel

Les origines

L’histoire du FC Mulhouse commence en 1892, après que l’Alsace a été rattachée à l’Empire allemand à la suite de la guerre franco-prussienne de 1870. Deux jeunes Anglais, dont W.E. Kearns, élèves de l’école de chimie de Mulhouse – ville qui portait alors le nom allemand de Mülhausen -, apportent dans leur malle un ballon de football et forment une équipe avec quelques condisciples. L’année suivante, le football s’implante définitivement à Mulhouse grâce à la fondation du FC Mülhausen.

1904   Le FC Mülhausen 93 s’affilie au Deutscher Fussball-Bund (Fédération allemande de football) et se range parmi les meilleures formations d’Allemagne du sud, atteignant notamment la troisième place du championnat Südkreis de Süddeutschland en 1904-1905, derrière le Bayern Munich et le Karlsruher FV.

L’après-guerre et le début du professionnalisme

1919   Une fois la guerre achevée, la ville de Mulhouse, comme le reste de l’Alsace-Moselle, réintègre le territoire français. Le FCM est intégré à l’automne augroupe Haut-Rhin de la Division d’Honneur nouvellement créée. Il est par ailleurs important de préciser que le FC Mulhouse est, avec le SC Sélestat et l’AS Strasbourg, à l’initiative de la création d’une première organisation collective : la Ligue d’Alsace de football association (LAFA).

1921   Le club remporte le titre de champion d’Alsace. C’est durant cette saison qu’un premier joueur du FCM est sélectionné en équipe de France : il s’agit de Paul Bloch. Celui-ci a été choisi lors d’un match opposant la France à l’Irlande. La même année voit l’inauguration du stade de Bourtzwiller dont le FC Mulhouse sera résident jusqu’en 1979.

1923   Le FCM est le premier club alsacien à se doter d’une structure pré-professionnelle, avec la nomination de Henri Schumacher comme président de la Commission technique et manager de l’équipe première, et de Pierre Weiblen comme vice-président chargé de l’administration sportive.

1932  C’est durant la saison 1932-1933 que le club devient officiellement professionnel et s’inscrit à la première édition du Championnat de France de football, la Division Nationale, dans le groupe A. À cause du refus de participation de trois Allemands recrutés, ainsi que d’une blessure de Ferdinand Swatosch, l’entraîneur-joueur, le FCM termine à la 10ème place.  Le FCM renoue avec le succès dès la saison suivante, grâce notamment au renfort d’Antonio Lozes et de l’international autrichien Karl Schott. Le FC Mulhouse se classe 3e du groupe Nord de 2e Division et accède ainsi à nouveau à l’élite.

1940  L’Alsace étant annexée à l’Allemagne à l’issue de la « drôle de guerre », le FC Mulhouse doit reprendre le nom de Fussball Club Mülhausen 1893 et abandonner par la même occasion le professionnalisme, alors interdit en Allemagne.

L’âge d’or du FCM

1970   Après avoir régné sur le monde amateur pendant plus de 20 ans, le FCM retrouve le monde professionnel et accède en deuxieme division pour la saison 1970-71. Pour sa première saison en Division 2 depuis 1946, le FCM finit huitième du groupe Nord.

1979  Le FC Mulhouse quitte le stade de Bourtzwiller, laissé au Red Star Mulhouse, pour le stade de l’Ill, une enceinte omnisports de 12 600 places construite par la municipalité.

15 juin 1981  Création d’une section professionnelle au sein d’une Société anonyme d’économie mixte sportive au capital de 1 000 000 F réparti majoritairement entre la Ville de Mulhouse (49 % du capital), l’association FC Mulhouse Omnisport (35 %), le reste étant partagé entre différentes entreprises privées. Jean-Marc Guillou, alors à Neuchâtel Xamax, signe comme entraîneur-joueur. L’engouement du public est réel : ils sont par exemple près de 10 000 à assister à la réception du leader rouennais (battu 4-1), et à l’issue de cette saison, après des barrages d’accession remportés face à l’US Valenciennes-Anzin (5-2, 1-1), le club remonte enfin en Division 1, près de 44 ans après sa dernière saison dans l’élite.

1982-1983   Le retour en Division 1 est difficile. L’effectif est largement modifié. Malgré un début encourageant avec un nul face au FC Nantes, futur champion de France de première division, la question du maintien se pose rapidement. Le FCM perd ses treize premiers déplacements et est relégable pendant trente-quatre journées sur trente-huit. À l’issue de la saison, les Mulhousiens retournent donc logiquement en division inférieure.

1983-1984  Mulhouse recrute de l’entraîneur Gérard Banide (vainqueur de la Coupe de France et du championnat avec l’AS Monaco les saisons précédentes) et de joueurs réputés comme l’international français Didier Six ou le gardien de but Jean-Marc Desrousseaux. Malgrès de grands noms au sein de l’effectif mulhousien, l’alchimie ne prend pas et le FCM n’atteint pas les attentes escomptées. Le championnat raté est compensé par un bon parcours en Coupe de France, où le club n’échoue qu’en quart de finale contre le FC Nantes, après avoir notamment éliminé le Paris Saint-Germain.

1984-1985 L’ancien international Raymond Domenech signe comme entraîneur-joueur au club. C’est d’ailleurs à Mulhouse que l’ancien sélectionneur de l’équipe de France commence sa carrière d’entraîneur. La même année, Raymond Hild arrive en tant que responsable de la formation. Il y restera jusqu’en 1991. Pour cette saison, tout se joue lors de la dernière journée. Le FCM se déplace sur le terrain du Havre AC, alors co-leader du groupe A avec 50 points. Une défaite 1-0 envoie le FCM en barrages, où il est deux fois défait par le Stade Rennais. Retour à l’étage inférieur.

1988-1989  Didier Notheaux, alors en poste au Havre AC, arrive en tant qu’entraîneur en 1988. Les coéquipiers du capitaine Lamine N’Diaye terminent premiers du groupe B devant le Brest Armorique FC et gagnent ainsi leur billet pour la Division 1.

1989-1990  À nouveau parmi les vingt meilleurs clubs français, le club se renforce avec les arrivées de Marc Andrieux, de l’international yougoslave Blaž Slišković, de l’international australien Eddie Krnčević, de Philippe Sence et de l’international allemand Manfred Kaltz. Malgré les douze buts de Franck Priou, alors au douzième rang du classement des buteurs du championnat à égalité avec Laurent Blanc, le FC Mulhouse termine de nouveau au dernier rang et se trouve relégué dès le printemps 1990.

Le FCM à l’ère américaine

Après la reléguation administrative en Championnat de France Amateur en mai 1999, le club stagne pendant près de 11 ans en quatrième division. En Janvier 2017, l’homme d’affaire américain Garry ALLEN reprend le club mulhousien en main et un vaste projet de restructuration est en marche. Objectif : retrouvez la place que Mulhouse mérite et que les supporters attendent depuis des années.

Coupe de France

92 participations
1x 1/2 finales (1927-28)
6x 1/4 de finale (1968-69, 1983-84, 1987-88, 1988-89, 1994-95, 1997-98)
9x 1/8 finales
15x 1/16 finales

Coupe de la Ligue

5 participations
1994-95
1995-96
1996-97
1997-98
1998-99

Première division

6 saisons

Deuxième division

27 saisons
Vice-champion en 1989

Nom du Club

FC Mulhouse

Fondation

1893

Président actuel

Gary ALLEN

Stade

Stade de l’Ill, 17 000 places

Couleurs

Blanc et Bleu