Presse : Le FCM sur le gong

Alors qu’il était mené 2-1 à l’attaque du dernier quart d’heure, le FCM est parvenu à arracher la victoire grâce à un penalty peu évident sifflé au bout du temps additionnel, hier face au FC Lunéville (3-2). Forts de ce nouveau succès au stade de l’Ill, les Mulhousiens continuent de grimper au classement du N3.

 

On joue depuis plus de cinq bonnes minutes, hier après-midi, dans le temps additionnel de cette rencontre entre le FCM et le FC Lunéville. En supériorité numérique après l’expulsion quelques secondes plus tôt du capitaine lorrain Gonçalves, les joueurs mulhousiens jouent leur va-tout et font le siège des 30 derniers mètres adverses.

Décalé sur le côté droit, le milieu de terrain Puerto tente une ultime incursion aux abords de la surface en essayant de déborder son vis-à-vis Kaya d’un crochet. Les deux hommes sont au duel lorsque l’Espagnol s’écroule. La faute ne saute pas franchement aux yeux des 150 spectateurs présents, mais à quelques mètres du duel, l’arbitre, lui, n’hésite pas une seule seconde et désigne le point de penalty, à la plus grande fureur des Lunévillois. Trop content de l’aubaine, Puerto se relève et se fait justice lui-même en trompant Bracigliano. Le FCM peut exploser de joie et hurler son bonheur. Le coup de sifflet final, qui retentit dans la foulée, lui offre un 8e succès de la saison. Un succès quasi inespéré vu les circonstances, mais surtout capital dans la course à la première place, la seule qui délivrera au mois de mai prochain un passeport pour le National 2.

Cette deuxième victoire consécutive à domicile, le FCM l’a donc décrochée au forceps et avec une abnégation qui ne se dément pas au fil des semaines. S’il ne brille pas toujours de mille feux dans le jeu, l’escadron dirigé par Carlos Inarejos possède définitivement un supplément d’âme qui peut lui laisser entrevoir de belles choses cette saison.

Le FCM revient deux fois au score

Une fois encore, les Mulhousiens ont renversé ce samedi un scénario qui ne semblait pourtant pas en leur faveur. L’affaire n’avait d’ailleurs pas tardé à se compliquer pour eux. Dès la sixième minute de jeu, un long dégagement du gardien Bracigliano dévié par Duminy permettait à Caromel d’aller battre Munoz d’un tir croisé et de refroidir encore un peu plus l’atmosphère (0-1). Sonné, le FCM n’avait déjà plus d’autre choix que de réagir, ce qu’il faisait par l’intermédiaire de Constant cinq minutes plus tard puis par Etamé à la 31e. Sans réussite.

C’est finalement peu avant la pause que les Mulhousiens parvenaient à égaliser suite à un penalty (indiscutable celui-ci) sifflé suite à une main d’un défenseur lorrain au cœur d’un cafouillage. En spécialiste de l’exercice, Etamé remettait tout le monde à égalité à l’assaut du second acte (1-1).

Sur une pelouse dure, bosselée et peu propice aux intentions techniques, les 22 acteurs s’en tiraient plutôt bien et offraient un spectacle plaisant. Ou tout du moins animé, à l’image d’un coup franc de M’Tir qui passait légèrement au-dessus du but lorrain (53e ) et d’une frappe vicieuse de Caromel qui venait heurter le poteau mulhousien à la 61e  minute. Les deux équipes se rendaient alors coup pour coup, au propre comme au figuré d’ailleurs, puisque l’arbitre devait le plus souvent intervenir pour calmer les débats. Mais Lunéville reprenait une fois encore l’avantage à la 70e minute grâce à Caromel, qui profitait d’un ballon mal négocié par Munoz pour doubler la mise (1-2). Le coup fatal pour le FCM ? C’est bien mal le connaître. Quatre minutes plus tard, le défenseur central El Bounadi montait aux avant-postes sur un coup franc de M’Tir et égalisait au deuxième poteau d’une belle frappe croisée sous la barre (2-2).

La fin de rencontre devenait haletante et dénuée de tout fil conducteur. Puerto échappait par miracle à un carton rouge suite à un mauvais geste (91e ), le capitaine lorrain Poirot, lui, n’y coupait pas suite à un deuxième avertissement (90e +2) tandis que l’avant-centre mulhousien Etamé voyait sa frappe à l’entrée de la surface lunévilloise fracasser le poteau de Bracigliano (90e +3). On se disait alors que ce temps additionnel était complètement fou. Et on n’avait encore rien vu…

Article de Pierre Chatelus, publié dans L’Alsace du 25/02/18 – Consultez l’article

Feuille de match

Stade de l’Ill. Mi-temps 1-1. Pelouse bosselée. Temps froid. Arbitrage de M. Beyer. 150 spectateurs environ. Les buts : Etamé (43e sp), El Bounadi (74e ), Puerto (90e +5 s.p) pour le FC Mulhouse. Caromel (6e et 70e ) pour Lunéville.

Avertissements :
FCM : El Bounadi (71e ), Puerto (88e ).
Lunéville : Fofana (20e ), Tourga (49e ), Andre (88e ), Poirot (54e et 90e +1).
Expulsion : Poirot (90e +2) à Lunéville.

FC Mulhouse  : Munoz – Titebah (Kowalczuk 90e +5), El Bounadi, Sané, Diouf – Bouhabila (Aquiayi 67e ), Puerto, M’Tir, Constant – Taqtak (Da Silva 76e ), Etamé. Ent. : Carlos Inarejos.

Lunéville  : Bracigliano – Amiche, Poirot, Bezon, Kaya – André, Samba (Do Rosario 67e ), Tourga, Caromel (Maurie 90e ) – Duminy, Gonçalves (Ternard 76e ). Ent. : M. Dolle.